Samhain 2017

Mes racines dans la Mer, mon corps dans la Terre,
Mon esprit dans le Ciel, au Centre brûle ma flamme vivante.

Dieux et Non-Dieux, je vous accueille ce soir autour de cette flamme, pour célébrer Samhain, comme l’ont fait les Anciens avant moi.

Je vous salue, Ancêtres, auxquels je suis liée sang à sang et chair à chair.
Je porte dans mon ADN une étincelle de chacun de vous.
Au seuil d’un nouveau cycle, je célèbre votre mémoire.
– Marie Gardes, née le 21 Février 1694 et décédée le 16 Mai 1771
– Marie Andrieu, née le 27 Août 1792 et décédée avant 1865
– Marie Marcilhac, née le 31 Octobre 1800 et décédée le 16 Juin 1871
– Jean Joseph Bonifacy, né le 10 Mars 1889, arrière-grand-père, blessé au visage par un éclat d’obus le 18 avril 1915
– Louis Gimeno, Pépé, né le 8 Mai 1921 et décédé le 3 Mars 1970
– Juliette Bonifacy, Mamie, née le 22 Mars 1921 et décédée le 6 Septembre 2007
– Juliette Gimeno, Maman, née le 5 Janvier 1944 et décédée le 11 juin 2007

Acceptez mes offrandes, et souvenez-vous de moi comme je me souviens de vous.

Je vous salue, Esprits des Terres Rouges, frères de sève et de sang,
Sarreclou et Calisso, alliés magiques qui m’enseignez votre sagesse.
Tandis que la terre s’endort, je célèbre votre résistance.
Acceptez ces présents, gage de mon attachement.

Je te salue, RTKN, Grande-Ourse, Dame des Lieux Sauvages.
Que ton sommeil soit paisible et ta descendance nombreuse et heureuse.
Au seuil d’un nouveau cycle, je célèbre la dormance de l’hiver nécessaire au retour de la vie.
Accepte ces présents pour t’accompagner dans ta retraite.

Je te salue, Mór Ríoghain, Gardienne du Chaudron, Corbeau des Batailles.
Tandis que la terre s’endort, j’accueille le calme des ténèbres. Puisse-t-il apaiser l’esprit des foules enfiévrées et donner à ceux qui les dirigent la sagesse du Corbeau.
Accepte ces offrandes, prends-moi dans ton Chaudron et fais-moi renaître avec une nouvelle force.

Je vous salue, Lugh, Bríd, Dagda, Epona, Dana-Ana, Epona, Cailleach,
Ainsi que vous, divinités anciennes, dont le nom s’est perdu dans les brumes du temps,
Acceptez ces offrandes en gage de respect et de gratitude.

Paix profonde de la vague galopante sur vous,
Paix profonde du ruisseau ondoyant sur vous,
Neart mara dhuit,
(Que la force de la mer soit avec vous),
Paix profonde de la terre calme sur vous,
Paix profonde des pierres endormies sur vous,
Neart talamh dhuit,
(Que la force de la terre soit avec vous),
Paix profonde des étoiles brillantes sur vous,
Paix profonde de l’espace infini sur vous,
Neart nèimhe dhuit
(Que la force des cieux soit avec vous).

Publicités
Publié dans Saisons et Lunaisons | Tagué , , , | Laisser un commentaire

Sachet Terreurs Nocturnes

Épisode 1 : Les premières recherches m’ont orientée vers un mélange lavande+armoise et quartz rose+howlite. Ma Soeur m’a conseillé d’y ajouter une célestite puis, après consultation de mes copines sorcières sur FB, j’ai ajouté un bâton de cannelle et confié le sachet à la maman du petit lutin pour qu’elle le glisse sous le matelas. Il semble que le sachet + le sirop homéopathique aient commencé à jouer leur rôle puisque « ça va faire 4 nuits il ne se lève plus la nuit mais le matin levé très tôt, les sursauts arrivent plutôt vers le matin ».

Épisode 2 : J’ai récupéré les pierres ce matin et je les ai mises à recharger vraiment (vu que la semaine dernière c’était une charge à l’arrache et que la nouvelle lune devrait aider à rendre le travail plus efficace).

J’en profite pour poser ici toutes les infos pour une éventuelle utilisation ultérieure.

Célestite : apaise les angoisses en régulant la respiration et est donc particulièrement recommandée aux enfants en bas âge qui ont fréquemment des crises d’angoisse.

Howlite : pierre extrêmement calmante qui nous aide à rester calme dans un environnement stressé.

Quartz rose : permet de bien dormir, d’apaiser l’anxiété, et sera particulièrement efficace en cas de somnambulisme

Chrysocolle : apaise les émotions en supprimant l’angoisse, très utile en cas d’agitation, de cauchemars, permet de retrouver son équilibre émotionnel. (sera ajouté au prochain sachet)

Armoise :  pour favoriser la méditation, pour la protection, pour empêcher l’entrée des énergies négatives.

Lavande : pour combattre l’anxiété, la nervosité et les insomnies

Cannelle : pour aider la guérison et pour la protection, facilite l’endormissement.

 

Publié dans Sorcière proto-celte | Tagué , , | Laisser un commentaire

Déjà un Mois !

Je profite du changement d’entête pour donner quelques nouvelles, puisque ça fait déjà un mois que je ne suis pas passée par ici (les joies du mois de Septembre…)

J’ai fait quelques petits travaux hier après-midi, profitant des derniers spasmes de l’été avant l’équinoxe pour demander deux coups de pouce des Dieux : d’abord pour que mon zomme obtienne le boulot (5h par semaine à 5km de la maison, petit salaire, mais salaire quand même qui serait le bienvenu pour compléter le mien) pour lequel il a postulé. Du coup, il est parti à l’entretien avec un talisman « maison » dans la poche, et j’ai complété le travail en offrant des pièces de monnaie, que j’irai enterrer cet après-midi dans mon petit coin de nature, puisque, j’ai mis Sarreclou et Calisso (mes esprits des Terres Rouges, vu que le boulot est lié aux Terres Rouges) sur le coup, en plus de la Grande Reine.

On ne voit pas grand chose sur la photo, la bougie a pris toute la lumière…

Et puis, deuxième petit travail, confectionner et charger un talisman + sachet pour une copine qui doit repasser son code de la route mardi. J’ai confié ce travail-là à Grande-Ourse, pour son côté protecteur, et avant qu’elle ne regagne sa tanière d’ici peu (les premiers flocons sont tombés sur les Pyrénées… Winter is coming^^)

 

 

Publié dans Sorcière proto-celte | Tagué , , | Laisser un commentaire

Été BuJo

Quelques nouvelles de mon BuJo, qui a passé un été en mode expérimentation. D’abord, j’ai juste mis les jours. La météo est restée, j’ai ajouté par la suite des stickers de repérage pour certaines choses (ça aide quand je dois revenir en arrière pour retrouver tel ou tel événement) Lire la suite

Publié dans Bullet Journal | Tagué , , | Laisser un commentaire

Passage Express

Je profite du changement d’image d’entête pour laisser un petit mot ici, vu que cela fait plusieurs semaines que je n’ai rien publié. Je n’ai pas disparu de la surface de la Terre, j’ai juste été happée par la Muse (qui, comme d’habitude, ne fait pas semblant quand elle daigne me rendre visite) et par la migration de mon site « artiste » depuis Wix vers un autre blog WordPress.

Côté spiritualité, quelques travaux dont je ne parlerai pas car ils relèvent de la sphère privée pour les uns, et d’un engagement qui n’a pas lieu d’être discuté ici pour les autres.

Pour le reste, l’été est malheureusement une saison que je n’aime pas car la nature souffre du manque d’eau et des incendies provoqués par la bêtise humaine (ou la malveillance). Difficile pour moi de rester sereine quand je vois mes amis les frênes sécher sur pied, leurs feuilles recroquevillées, brûlées par le feu du soleil. Je sais que certains pensent que « c’est normal qu’il fasse chaud l’été », ça les rassure sans doute de répéter cette petite phrase. De mon côté, je vois ça… et j’ai mal à ma planète.

 

Publié dans Pensées diverses | Tagué | 1 commentaire

Cyprès

Précédemment publié le 25/04/2011 sur La Caverne (blog désactivé)

Les cyprès sont un genre d’arbres de la famille des Cupressacées, originaires des régions tempérées chaudes de l’hémisphère nord.

Le nombre d’espèces incluses dans ce genre varie, selon les auteurs, de 16 à 30, voire plus. De nombreuses espèces sont cultivées comme arbres d’ornement.

Le cyprès commun (Cupressus sempervirens) est un arbre représentatif de la flore méditerranéenne, l’arbre des cimetières, symbole du deuil dans le monde méditerranéen.

Les cyprès sont des arbres ou des arbustes buissonnants, sempervirents, pouvant atteindre une hauteur de 5 à 40 mètres.

Les feuilles sont en forme d’écailles triangulaires de 2 à 6 mm de long, disposées par paires opposées-décussées recouvrant totalement les rameaux. Elles persistent de 2 à 4 ans.

Il existe une forme juvénile, en forme d’aiguilles de 5 à 15 mm de long, rencontrées sur les jeunes sujets de 1 à 3 ans (parfois plus).

Les inflorescences mâles et femelles sont séparées mais présentes sur le même pied, sous forme de cônes soit staminés, soit pistillés.

Les cônes femelles globuleux ou ovoïdes, de 8 à 40 mm de long, sont formés de 4 à 14 écailles également disposées par paires opposées-décussées.

Ils atteignent leur maturité en 18 à 24 mois après la pollinisation. Les graines sont petites, mesurant de 4 à 7 mm de long. Elles portent deux ailes, de part et d’autre de la graine.

Les origines du cyprès sont aussi mystérieuses que le folklore qui l’entoure. On pense qu’il est originaire de l’ancienne Mésopotamie, entre le Tigre et l’Euphrate, région qui était aussi la terre natale des Etrusques.

On pense que ce sont eux qui, à l’origine, ont apporté le cyprès en Toscane lorsqu’ils ont commencé à s’y installer. La longévité du cyprès, le fait qu’il reste toujours vert et sa senteur résineuse lui ont valu son caractère sacré. Les Etrusques plantaient cet arbre tout autour de leurs habitations, aussi près que possible car ils croyaient que son parfum frais purifiait l’air.

Le cyprès est un des arbres d’Hadès, dieu de l’Autre Monde dans la mythologie grecque, et il est dit qu’il vivait près d’un grand cyprès. Les tribus païennes méditerranéennes sculptaient des idoles dans du bois de cyprès car il est remarquablement résistant (presque imputrescible). Les Phéniciens et les Crétois plantaient des cyprès près des tombes pour donner la vie éternelle. On le plante encore près des maisons pour apporter à leurs occupants des vies longues et une bonne santé.

La symbolique du cyprès est donc, depuis longtemps, celle de la vie éternelle, à cause de son feuillage toujours vert, de son bois presque imputrescible et de son odeur d’encens. C’est la raison pour laquelle son bois est utilisé pour la fabrication des cercueils des dignitaires civils ou religieux. Dans tout le midi méditerranéen, c’est l’arbre des cimetières, associé à la mort.

Propriétés Magiques : associé à Saturne et à l’eau. On peut utiliser feuilles, brindilles, fruits, écorce, bois, résine et huile essentielle de cyprès dans la magie saturnienne : tout ce qui concerne la croissance, les questions légales, la prospérité et la spiritualité. Il est utilisé en temps de crise, et plus spécialement à la mort d’un proche. Il soulage l’esprit, et allège la peine si on le porte sur soi lors des funérailles.

Les rameaux de cyprès sont utilisés dans les charmes de protection et de bénédiction, et on peut aussi l’utiliser pour la guérison. Le Cyprès étant un symbole d’éternité et d’immortalité, son bois a longtemps été porté pour prolonger la vie, pour faire des baguettes de guérison ou des baguettes d’invocation des dieux.

Les racines et les cônes du Cyprès ont eux aussi des pouvoirs de guérison, tout comme le feuillage (séché et brûlé comme encens). L’écorce de cyprès, séchée et réduite en poudre, fait également un encens de grande qualité. On peut ainsi consacrer ses outils rituels dans sa fumée.

Sources : wikipedia, auteldelocculte, wiccanaltar
Publié dans La Caverne (ancien blog) | Tagué | Laisser un commentaire

Tattoo

tatouages de Otzi

Le tatouage est pratiqué depuis des millénaires dans le monde entier. Il a longtemps été lié aux croyances et rituels de cell.ui qui le portait. Dès le Néolithique, l’humain a commencé à se tatouer, que ce soit pour se soigner, pour montrer son statut social, ou pour attirer les bonnes grâces des dieux.

Plus près de nous dans l’histoire, le judaïsme et l’ancien testament interdisent toute inscription entaillée et marquée à l’encre indélébile. Au 8e siècle, le pape Adrien bannit le tatouage, ainsi que toutes les marques corporelles d’inspiration païenne. Le tatouage devient alors, en Europe, un art de l’ombre.

Ailleurs dans le monde, loin de la frilosité judéo-chrétienne, les choses sont bien différentes. Dans le Pacifique Sud, l’art du tatau (ta-atua, de ta, dessin et atua, esprit, divinité) était souvent une forme d’initiation ou, comme chez les Maoris, possède une utilité sociale puisque le ta-moko (tatouage facial) contient de nombreuses informations sur l’identité d’une personne : son âge, son sexe, son rang social, sa généalogie, sa tribu ou sa personnalité.

En Asie du Sud-Est (Laos, Cambodge, Birmanie, Thaïlande), le tatouage magique ou yantra est pratiqué par les moines bouddhistes ou les prêtres brahmanes pour donner à cell.ui qui le porte des pouvoirs de protection et de bénédiction.

Ce n’est sans doute pas un hasard si l’engouement pour les tattoos et les piercings, avant même la mode actuelle,  s’est développé à la période où le paganisme a pris son essor. De nombreux.es païen.ne.s sont tatoué.e.s, peut-être pour marquer leur différence, leur marginalité. Peut-être parce qu’un tatouage peut être caché sous les vêtements quand on ne peut pas exprimer librement ses croyances. Peut-être parce que l’épreuve du tatouage est une forme d’offrande ou d’initiation.

En ce qui me concerne, ça faisait plusieurs années que l’idée d’un tatouage me titillait les neurones, et presque aussi longtemps que la petite voix de Madame-Politiquement-Correct me soufflait que ça allait faire mal, que c’était risqué-dangereux, que ça ne se faisait pas « chez les gens bien », que ça coûtait cher pour une « lubie », etc.

Sauf que Madame-Politiquement-Correct a de plus en plus de mal à capter mon attention et que je l’envoie de plus en plus souvent voir ailleurs si j’y suis. Sauf que 2017 marque le 10e anniversaire du décès de Maman, et de ma première rencontre avec la Grande Reine. Sauf que 2017, c’est aussi (enfin) l’arrivée « officielle » de la ménopause (libérééée, délivrééée!) et, avec elle, le cadeau d’un nom, soufflé par « mes » deux Dames. Et sauf que, n’en déplaise à Madame-Politiquement-Correct, c’est moi, c’est ma peau, et je fais bien ce que je veux avec (nan mais oh!).

Bref… Étant donné que ma Soeur me montre régulièrement ses nouveaux tattoos et que j’ai pu juger sur pièce du talent de sa tatoueuse, l’idée a donc fait son chemin de plus en plus bruyamment dans ma tête au fur et à mesure que la date de mon séjour en Rhône-Alpes approchait.

J’ai pris contact avec le salon de tatouage fin mai pour poser mes questions (prix et faisabilité) et envoyer un premier dessin (à gauche). Mais le message est resté sans réponse… peut-être parce que ce dessin n’était pas celui qui devait être inscrit sur ma peau ?

Les choses se sont mises en place très rapidement, dans la semaine qui a précédé mon départ, grâce à ma Soeur qui a fait activer les choses (merciii). Et j’ai donc finalisé le projet avec le dessin de droite, où n’apparaissent que le corbeau et la triple spirale de Newgrange. Est-il besoin d’expliquer pourquoi ? Pour cell.eux qui suivent ce blog, je pense que c’est inutile. Pour les autres, disons simplement que le corbeau est un animal associé à la Morrigan, et que la triple spirale de Newgrange est un symbole néolithique irlandais qui me parle très fort.

Maintenant, parlons de l’expérience de tatouage à proprement parler… Contrairement à ce que j’avais pu craindre ou entendre dire (notamment par Madame-Politiquement-Correct), je n’ai pas eu mal. Alors certes c’est une petite pièce, elle n’est pas à un endroit hyper douloureux et l’aiguille utilisée était très fine. Mais sincèrement, la sensation de l’aiguille est bien moins douloureuse que les aiguilles d’acupuncture ou qu’une griffure de chat, et (même aux endroits où ça a été le plus sensible) ce n’est carrément rien du tout si je compare ça aux douleurs que je connais (la migraine étant ma référence du +++ douloureux). Enfin et surtout, ce tattoo si longtemps attendu était une offrande, un geste spirituel important pour moi, et cet état d’esprit m’a fait trouver la séance agréable et finalement trop vite terminée…

Du coup, je commence déjà à réfléchir à son petit frère, sur l’autre avant-bras (et peut-être d’autres ailleurs – ayé, j’ai chopé la tattooïte^^)… Mais j’ai le temps d’y réfléchir et, dans l’immédiat, je m’occupe de faire cicatriser mon corbeau.

Qu’en est-il pour vous, cher.e.s lecteurs et lectrices, avez-vous des tattoos païens ?

Publié dans Sorcière proto-celte | Tagué , , , , | 2 commentaires