Séasúir – Saisons

[J’archive cet article qui date de 2012, car il n’est plus vraiment d’actualité. ]

Références Historiques : Pour les Celtes, le temps était cyclique et non linéaire. Leurs jours commençaient au crépuscule et non à l’aube, et leur année commençait à Samhain, quand la nature commence à décliner. Par ailleurs, ils accordaient un profond respect à la lune et avaient un calendrier qui se basait sur le cycle lunaire (le calendrier de Coligny est le plus ancien calendrier connu, il date probablement du 1er siècle avant l’ère chrétienne. Il porte des caractères latins mais est écrit en gaulois. Chaque mois débute à la pleine lune et couvre une période de 30 ans divisée en 5 cycles de 62 mois lunaires et 1 de 61. L’année est divisée en 12 ou 13 mois et chaque mois se divise en deux moitiés). Par ailleurs la littérature irlandaise mentionne les noms de quatre grandes fêtes saisonnières qui marquaient d’importantes divisions dans l’année celtique. En Irlande, l’année était divisée en deux périodes de 6 mois par les fêtes de Bealtaine (autour du 1er Mai) et de Samhain (autour du 31 Octobre). Ces deux périodes étaient à leur tour divisées à parts égales par les fêtes d’Imbolc (autour du 1er Février) et Lughnasadh (autour du 31 Juillet). Les quatre fêtes saisonnières reflètent les cycles pastoraux et agricoles, mais c’étaient aussi des moments magiques où les frontières entre ce monde et le monde surnaturel étaient ouvertes. A noter que les dates de ces fêtes n’étaient pas fixes, puisqu’elles dépendaient également du cycle lunaire.

Scáthcraft : Ces 4 fêtes saisonnières seront désormais mes Séasúir (saisons, prononcé [shèsouïr], singulier Séasúr prononcé [shèsour]). Je tiens, là aussi, à marquer ma dissidence par rapport à la façon dont je pratiquais auparavant (sabbats wiccans) et je relie chacune des Séasúir à une divinité particulière : la Morrigan à Samhain, Bríd à Imbolc, le Dagda à Bealtaine et Lugh à Lúnasa.

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Saisons et Lunaisons, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s