Meán Geimhridh

Le solstice d’hiver est appelé ‘Meán Geimredh’, mi-hiver, en Irlandais, ou ‘Grianstad an Gheimhridh’, l’arrêt du soleil d’hiver ; ‘Alban Arthan’, le point de rudesse, au Pays de Galles ; ‘Modranicht’, nuit de la mère, chez les Anglo-Saxons, ‘Deuorius Riuri’, grande fête divine d’hiver, dans le calendrier de Coligny et ‘Yule’, dérivé du Nordique ‘Jol’, qui signifie roue.

Les solstices et les équinoxes tombent tous au milieu de chaque saison celte. Le solstice d’hiver, la nuit la plus longue et la plus sombre de l’année, se situe aux alentours du 21 décembre. C’est le moment où la lumière du soleil est perpendiculaire au Tropique du Capricorne : c’est l’hiver dans l’hémisphère nord et l’été dans l’hémisphère sud. Au moment de Meán Geimhridh, le soleil est surnommé Griannan ou An Grían Béag (le petit soleil en Gaeilge), car sa lumière est la plus faible, alors qu’on le surnomme An Grían Mhór (le grand soleil) au solstice d’été.

L’un des sites néolithiques les plus connus, Newgrange (Pré-Celtique ou Proto-Celtique, vers – 3,200), a été construit de telle sorte que son passage et sa chambre soient illuminés par le lever de soleil du solstice d’hiver. Un rai de lumière traverse une ouverture verticale placée entre les dalles du toit et pénètre dans le passage pour éclairer la chambre. Cet événement spectaculaire dure 17 minutes, à l’aube, entre le 19 et le 23 décembre.

solstice-2007

Newgrange est souvent identifié comme étant Brú na Bóinne, mais ce titre inclut sans doute également les sites proches de Dowth et Knowth. Dowth (Dubhadh, « assombrissement »), qui se situe à l’est / nord-est, accueille le coucher de soleil du solstice d’hiver : la lumière du coucher de soleil longe la face de gauche du passage, avant de pénétrer dans la chambre où trois pierres sont alors éclairées.

Dowth South

Solstice d’hiver à Dowth

Si Brú na Bóinne est clairement une tombe à couloir pré-celtique, le fait que des mythes y soient liés montre que les Celtes respectaient le site. Dans les mythes irlandais, Brú na Bóinne fut d’abord la résidence de Boann et An Dagda, et, plus tard, celle de Aongus Og. Ce site est aussi mentionné comme étant le lieu où fut conçu Cú Chulainn et comme la tombe de Lug Lamfhota.

Bien qu’on ne sache pas si les anciens Celtes célébraient la nuit la plus longue, un certain nombre de Polythéistes Gaéliques marquent aujourd’hui cet événement solaire. La probabilité d’une grande célébration ancienne est très faible (la météo de cette saison ne permettait sans doute pas aux peuples anciens de voyager sur de grandes distances), mais certains pensent aujourd’hui que si Meán Geimhridh était célébré, cela prenait sans doute la forme de petites fêtes familiales.

Des offrandes pouvaient être faites à Óengus, Boann et/ou au Dagda puisque tous ont des liens avec Brú na Bóinne.

sources :  mo-thearmann.blogspot.fr, applewarrior.com, adf.org, celticmythpodshow.com

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Saisons et Lunaisons, est tagué , , , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s