Qu’est-ce qu’un nom ?

21 Dumhain

Vous l’aurez sans doute remarqué si vous êtes lecteur ou lectrice de mes blogs (la Caverne et celui-ci) : mon nom a été légèrement modifié. De Morrigan Darkmoon à Morrigan Caitlín Darkmoon… Pourquoi ? Tout simplement par respect pour le choix fait par Maman. Je l’ai « celtisé » parce que je n’ai jamais aimé sa sonorité en français, mais il est là. Je le ré-adopte, et ce retour du « vrai » nom n’est pas le fruit du hasard.

En faisant quelques recherches sur l’Irlande et les Celtes, je suis tombée sur une petite chose qui a entraîné une réflexion sur mon nom, tel que je l’utilise sur la toile, mais aussi celui que j’utilise pour me définir comme païenne. Je vous livre d’abord l’info découverte, et je reviendrai plus tard à mes réflexions.

Chez les Celtes d’Irlande, le 1er fils portait le prénom du père de son père, le 2e fils portait le prénom du père de sa mère, le 3e fils portait le prénom de son père, le 4e fils portait le prénom du frère aîné de son père et le 5e fils portait le prénom du frère aîné de sa mère.

Sur le même principe, la 1e fille portait le prénom de la mère de sa mère, la 2e fille portait le prénom de la mère de son père, la 3e fille portait le prénom de sa mère, la 4e fille portait le prénom de la soeur aînée de sa mère et la 5e fille portait le prénom de la soeur aînée de son père.

Au niveau des noms de famille, le préfixe gaélique Mac signifie « fils de » : par exemple le nom MacDonnell signifie littéralement fils de Donnell.
Le préfixe ó (contraction/corruption de uá = famille, clan) signifie littéralement « descendant mâle de » ou plus simplement « petit-fils de » : Donnchadh ó Conchobhair signifie donc Donnchadh descendant mâle de Conchobhar. Pour les filles, le ó se transforme en (contraction de nighean qui est une corruption de inghean uí = fille du clan) : par exemple Dearbhorgaill ní Conchobhair, qui signifie Dearbhorgaill descendant femelle de Conchobhair.

source : Old Irish Naming Patterns

A partir de là, naturellement, on peut se prendre au jeu de créer son « propre nom irlandais », et on finit par se dire que l’esprit de clan reflète particulièrement bien le culte des ancêtres. Et comme je suis en pleine réflexion sur mes ancêtres familiaux, nécessairement, cette lecture a soulevé la question du prénom qui m’a été donné par ma mère (qui, soit dit en passant, portait le même prénom que sa mère, même si ce n’était pas la 3e fille mais la fille aînée…).

J’ai pris plusieurs noms pour représenter ma « personne spirituelle » (la soi-disant tradition du « nom magique », au départ, puis la nécessité de prendre un pseudo sur le net pour éviter que mes contacts professionnels ne découvrent mon investissement spirituel). Je ne referai pas ici la liste ni l’explication de ces noms (si ma mémoire est bonne, il doit y avoir un article sur la Caverne), mais il me semble tout à fait logique, vu l’évolution de ma spiritualité, d’apporter ce petit changement « celte » à mon nom « spirituel », qui pourrait signifier que je suis à la fois fille de ma mère et fille de la Dame de la Lune Noire…

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Dieux, Ancêtres et Esprits, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s