Chêne – Duir

cheneLe chêne est le nom vernaculaire de nombreuses espèces d’arbres et d’arbustes appartenant au genre Quercus, et à certains genres apparentés de la famille des Fagacées. Le genre est présent dans tout l’hémisphère nord, et comprend à la fois des espèces à feuilles caduques et d’autres à feuilles persistantes.

Les chênes sont des arbres à bois dur, très résistant aux insectes et aux champignons grâce à sa forte teneur en tanin. Ils possèdent des feuilles disposées de manière spiralée, comportant un bord lobé dans de nombreuses espèces ; certaines ont des feuilles entières avec un bord lisse ou denté.

Les fleurs sont des chatons qui apparaissent au printemps. Le fruit est un akène, appelé gland, fixé dans une structure appelée cupule ; chaque gland contient une graine. Les glands peuvent être consommés par les humains et sont aussi mangés par les animaux sauvages ou domestiques : les écureuils, les cerfs, les sangliers qui en sont très friands. Toutefois, ils sont nocifs pour les équidés.

Le Chêne pédonculé (Quercus robur, anciennement Q. pedunculata) est un arbre à feuillage caduc originaire des régions tempérées d’Europe, appartenant à la famille des Fagacées.

C’est un grand arbre de 25 à 35 mètres de haut, qui a une longévité de 500 à 1000 ans. L’écorce est lisse chez les jeunes arbres puis devient très profondément crevassée avec des gerçures horizontales.

Les bourgeons sont ovoïdes. Les feuilles sont alternes avec un très court pétiole et des oreillettes. Les lobes sont peu marqués (ondulés). Les glands mesurent de 1 à 5 centimètres et sont portés par un long pédoncule (de 2 à 10 cm).

Quercus robur est très commun dans les plaines de France sauf dans la région méditerranéenne. C’est une espèce héliophile, qui se développe sur des sols variés mais riches et bien alimentés en eau toute l’année. Il supporte l’excès d’eau temporaire.

chenepubLe Chêne pubescent ou Chêne blanc (Quercus pubescens) est une espèce d’arbres à feuillage caduc des régions tempérées de l’hémisphère nord, appartenant à la famille des Fagacées. Son nom vient du latin pubescens : à poils courts et mous (face inférieure des feuilles et jeunes rameaux). Les feuilles sont alternes, glabres dessus, pubescentes-tomenteuses dessous, avec un limbe de 6-9 cm à lobes triangulaires-oblongs. C’est une adaptation de l’arbre à la sécheresse.

Les rameaux de l’année sont pubescents et grisâtres. Les bourgeons sont bruns, ovoïdes et pointus. Le tronc est souvent court et tortueux en plein champ, long et droit en forêt. C’est un arbre de 10 à 25 mètres de haut, dont les feuilles sèchent et restent en place tout l’hiver, pour tomber au printemps dès la poussée des jeunes feuilles. Il atteint sa maturité à 15 ans et sa longévité est supérieure à 500 ans. Cette espèce est présente essentiellement dans l’Europe du Sud et le Moyen-Orient. C’est une espèce thermophile et héliophile, mais supportant le froid, qui se développe sur pratiquement tous les types de sol.

Force. Les Celtes l’honoraient pour son endurance, son courage et sa noblesse. Porter des feuilles de chêne était un signe de statut spécial chez eux, tout comme ça l’était chez les Grecs et les Romains. Sa tendance à attirer la foudre le rendait encore plus puissant chez les anciens, qui l’associaient au Dagda. Sa taille et sa longévité en font un symbole de puissance et de vie.

Sagesse. Grâce à sa longévité, parce qu’il voit défiler plusieurs générations d’humains au cours de son existence, il est un symbole de sagesse et de stabilité. Il est le gardien de la porte qui mène aux mystères et à la sagesse, peut-être même est-il la porte elle-même, car le nom duir (du sankrit dwr) signifie porte. Ses racines sont profondes et ses branches s’élèvent haut dans les airs, faisant du chêne un pont entre la terre et le ciel, un axis mundi qui permet de s’élever vers la sagesse. Le folklore indique que les druides accédaient à la vision psychique en « ouvrant la porte du chêne ». Pendant très longtemps, dans de multiples cultures, on rendait la justice sous le chêne, pour que les jugements rendus soient empreints de sa sagesse.

Partage. Comme doit l’être le souverain qui partage son abondance avec son royaume, le chêne est un arbre généreux. Il nourrit les animaux et les humains de ses glands, fournit un bois solide et résistant, et une ombre dense et fraîche. Il nous apprend à connaître et reconnaître nos vrais besoins, et il est un symbole de loyauté et d’hospitalité, d’apprentissage, d’expérience et de partage.

Ancêtres. Les notions d’héritage et de famille sont fortement liées au chêne. C’est une présence à la fois imposante et rassurante, dont la longévité le lie à nos racines, à nos ancêtres, dont il garde la sagesse. Il est le grand-père du paysage, arbre tribal par excellence, qui nous inspire et nous relie à notre clan.

sources : oak, elensentier, beyond the veil, druidnetwork, the pagan and the pen

000latenedivsmallPropriétés Médicinales
Le Chêne est connu pour ses propriétés astringentes et antiseptiques et est utilisé depuis longtemps pour ses vertus toniques. L’écorce peut être utilisée en tisane contre les hémorroïdes. Associée aux fleurs de camomille, elle aide à apaiser les fièvres intermittentes, et une décoction d’écorce peut calmer diarrhée et dysenterie (en interne), adoucir la gorge (en gargarisme) et calmer les douleurs (en cataplasme).

Propriétés Magiques
Argent, succès, force, fertilité, santé et chance. Les glands sont un symbole de fertilité et de créativité, ils peuvent donc être utilisés pour aider à la conception humaine (enfants) ou intellectuelle (projets, idées). On peut les utiliser pour attirer une personne de sexe opposé, pour la divination ou pour attirer la richesse : dans ce cas, les planter à la Lune Noire. C’est aussi un excellent moyen de protection : placés sur un rebord de fenêtre, ils agissent comme barrière contre les importuns et attirent la chance ; portés dans une poche, ils nous évitent de nous perdre et d’être agressés. Ils sont aussi portés comme charmes de longévité, de santé et de jeunesse.

Source : Witchipedia
Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Plantes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s