Dullahan

dullahanLe dullahan (ou Gan Ceann, « sans tête », fear dorcha, « homme noir », Crom Dubh) est une des créatures les plus spectaculaires du peuple féérique irlandais, et il est particulièrement actif dans les régions les plus reculées des comtés de Sligo et de Down.

Aux alentours de minuit (ou après le coucher du soleil), ce cavalier sauvage vêtu de noir peut être aperçu, chevauchant un destrier noir à travers la campagne. Sa particularité est qu’il n’a pas de tête sur les épaules. Il la porte avec lui, soit sur le pommeau de la selle, soit dans sa main droite. dullahan2Cette tête coupée a la couleur et l’aspect du fromage moisi. Un rictus hideux et fou la traverse d’une oreille à l’autre, et ses petits yeux noirs s’agitent en tous sens. Par ailleurs, la tête entière luit d’une phosphorescence malsaine et la créature s’en sert de lanterne.

Le dullahan fouette son cheval avec une colonne vertébrale humaine. Le cheval a des étincelles et des flammes qui lui sortent des naseaux lorsqu’il charge.

dullahancarriageDans certaines régions, le dullahan conduit une voiture noire, tirée par 6 chevaux noirs, qui va si vite que les buissons prennent feu au passage des roues. Tous les portails s’ouvrent pour laisser passer le cavalier ou la voiture, même s’ils étaient soigneusement fermés.

Le dullahan possède une vision surnaturelle. En tenant sa tête à bout de bras, il peut voir très loin, même par la plus sombre des nuits, même à travers les murs. C’est ce pouvoir qui lui permet de savoir qui va mourir, car il est l’annonciateur de la mort. Dullahan-827x1024Sa tête coupée ne lui permet de parler qu’une seule fois par voyage, pour dire le nom de la personne qui va mourir. Il s’arrête à la porte de la personne et crie son nom pour attirer son âme, ou bien il s’arrête à l’endroit où la personne mourra.

Il n’aime pas être observé, et ceux qui guettent à la fenêtre pour le voir passer sont punis en recevant une cuvette de sang à la figure, à moins qu’il ne les éborgne d’un coup de fouet. Par contre, il craint l’or, aussi est-il utile de porter sur soi un objet en or si on doit voyager de nuit.

sources : irelandseye et gotireland (de nombreux sites reprenant le même texte, je ne suis donc pas certaine d’avoir des infos sûres)
Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Dieux, Ancêtres et Esprits, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Dullahan

  1. Eirina dit :

    Merci pour cet article très intéressant !…Cela me fait penser au film de Tim Burton, « Sleepy Hollow » 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s