Eadrán

Nous voici dans le mois intercalaire, la Lune des Ancêtres et du Sang de mon calendrier : Eadrán. Le début de cette lunaison a été particulièrement intense, le passage s’étant fait chez ma Soeur, en contact avec d’autres énergies, d’autres esprits locaux (très présents). Le milieu de la lunaison correspondra à la célébration de Bealtaine, avec la pleine lune le 4 mai/16 Eadrán et le mi-point (entre équinoxe et solstice) le 5 mai/17 Eadrán.

Le principe même de mois intercalaire en fait un moment à part, puisqu’il s’agit de rattraper le décalage soli-lunaire. Le mois d’Eadrán porte en lui la symbolique de toutes les lunaisons de l’année, il est en quelque sorte une année condensée. De toutes manières, c’est un temps liminal, ce qui se confirme quand on sait qu’il est placé avant la lunaison de Geamhain (l’été) ou avant la lunaison de Samhain (l’hiver), tous les 2 ans et demi (dans mon calendrier empirique, il y a donc un Eadrán avant Geamhain 2015, le prochain sera placé avant Samhain 2018 et le suivant avant Geamhain 2021). Étonnamment (ou pas, tout bien considéré), quand le mois intercalaire est présent, il contient la célébration de Bealtaine ou de Samhain. Il n’y a qu’un pas pour que je considère que ces célébrations sont des « super-célébrations », plus intenses que les autres, à cause de/grâce à leur double liminarité (jour liminal au milieu d’une lunaison liminale).

quotes_openDans le monde occidental, nous passons beaucoup de temps à parler de limites, de frontières, qu’elles soient temporelles (la journée de travail, le weekend, les saisons), spatiales (les frontières nationales, les limites d’une propriété) ou même personnelles (ce qui nous sépare des autres personnes). Les limites procurent un sentiment de structure, de forme, d’ordre et de sécurité.

La liminalité (ou liminarité) est à l’origine un terme anthropologique, « inventé » par Arnold van Gennep pour identifier la structure des ‘rites de passage’. Le concept fut ensuite approfondi par Victor Turner : pour lui, le terme liminal se rapporte à la transition, à quelque chose qui se situe sur une limite, entre les deux côtés. C’est ce lieu, ce moment ou cette expérience qui est entre-deux, ni ici, ni là-bas. Pour Turner, la liminarité représente le mi-point d’une transition entre deux positions fixes et connues.

Tout ce qui est liminal, par conséquent, nous permet de glisser d’un lieu à un autre, d’un moment à un autre. Si les limites nous sécurisent dans le connu, elles finissent aussi par nous restreindre car rien ne reste à jamais identique. Les traditions et sociétés qui nous ont précédés comprenaient que la liminarité encourage le flux et le mouvement entre deux états. Les Celtes, en particulier, accordaient beaucoup d’importance à ce concept, et, pour eux, l’espace-temps liminal marquait la frontière entre le monde physique et le monde spirituel, le lieu-moment où les frontières se dissolvent et se mêlent, permettant la communication entre les mondes : les plages, les puits, les volcans, les grottes, les montagnes et les carrefours, l’aube et le crépuscule sont des lieux-moments perméables et magiques qui agissent comme des catalyseurs, permettant à nos limites intérieures de se dissoudre, laissant le champ libre au changement. Pour changer, nous devons laisser derrière nous ce qui est connu et familier et entrer dans le territoire liminal afin de pouvoir aller ailleurs. Nous entrons dans un territoire étranger, potentiellement dangereux, où tout peut arriver (surtout l’imprévu). quotes_close

(librement adapté de Seeking liminality) – voir aussi : Liminal

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Saisons et Lunaisons, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s