Morelle Douce-amère

solanum_dulcamaraNative de l’Afrique du Nord, de l’Europe et de l’Asie, elle s’est répandue dans le monde. Elle pousse sur tous types de terrains, avec une préférence pour les zones humides (au bord des rivières), les sous-bois et les orées. La morelle douce-amère pousse bien dans les zones ombragées où elle peut recevoir la lumière du matin et de l’après-midi. Les zones où elle recevra davantage de lumière réduiront son développement.

La Morelle douce-amère est une liane herbacée semi-ligneuse. Les tiges inférieures sont ligneuses et les branches supérieures sont herbacées et meurent chaque année. Les tiges ligneuses peuvent atteindre jusqu’à 3 mètres et demi de longueur et s’élever au-dessus du sol avec l’aide d’un support, ses rameaux volubiles lui permettant de s’agripper aux arbres et arbustes de son entourage.

Les feuilles mesurent de 4 à 12 cm de long, elles sont vert foncé à vert pourpré, souvent lobées à la base et vaguement lancéolées dans les zones supérieures. La racine principale pousse horizontalement juste sous la surface. Les feuilles écrasées et l’écorce ont une odeur désagréable.

solanum_dulcamara_4La floraison s’étend d’Avril à Septembre. Les fleurs sont disposées en groupes de 3 à 20 sur les branches, avec des pédoncules courts. Elles mesurent 1 à 1,5 cm de diamètre et ont la forme d’une étoile, avec 5 pétales violets recourbés vers l’arrière. Les étamines et le pistil sont jaunes et regroupés en cône pointu. La floraison s’étendant sur une longue période, il arrive de pouvoir observer sur un même plant des fleurs violettes aux étamines jaunes et, selon leur degré de maturité, de jeunes fruits allant du vert à l’orange et au rouge.

Le fruit est une baie ovoïde rouge d’environ 1cm, lisse et juteuse, ayant l’aspect et l’odeur d’une petite tomate. Les baies immatures sont vertes, leur niveau de toxicité s’atténuant avec la maturité, ce qui permet à certains volatiles de se nourrir des derniers fruits encore accrochés l’hiver venu. Les graines nombreuses sont des disques plats de couleur jaune pâle.

Toxicité

solanum_dulcamara_3De nombreux ouvrages considèrent les baies comme très dangereuses pour les humains et le bétail. D’après des enquêtes récentes (Bruneton 2001), ces baies sont toxiques, mais moins dangereuses qu’on ne le dit généralement (sauf quand elles sont vertes). Le fruit vert est en effet très riche en alcaloïdes (solasodine, soladulcidine… jusqu’ à plus de 0,5 % du poids sec) qui disparaissent en grande partie lors de la maturation. La présence de saponines a également été signalée. Les feuilles de Solanum dulcamara sont considérées comme modérément toxiques. Bien que les empoisonnements humains mortels soient rares, l’ingestion provoque des douleurs abdominales, des vomissements, des diarrhées, la dilatation des pupilles, des céphalées, des difficultés d’élocution, une chute de la température corporelle, des vertiges, une paralysie respiratoire, des convulsions, la cyanose, un état de choc et parfois la mort, surtout chez les enfants.

Propriétés médicinales (Ne pas utiliser chez la femme enceinte).

solanum_dulcamara_2Depuis la Rome antique, la morelle a été utilisée pour traiter une grande variété de maladies : asthme, bronchite, jaunisse, problèmes rénaux, rhumatismes, maladies de la peau, syphilis, etc.

Les Indiens Delaware, Iroquois, Micmac et Nootka l’utilisaient en cataplasmes pour traiter l’arthrite, les maladies de la peau, les problèmes digestifs et les tumeurs. Le jus des tiges écrasées était utilisé en externe pour traiter les coups et hématomes. Les parties utilisées sont les feuilles, les tiges et l’écorce de la racine. Les baies ne sont pas utilisées. Les feuilles en cataplasme peuvent traiter les inflammations, les piqûres d’insectes, les hématomes, les entorses, l’eczéma et le psoriaris, mais il ne faut pas appliquer sur des coupures ou des plaies. La Commission Allemande a approuvé l’utilisation des tiges en externe comme traitement complémentaire de l’eczéma chronique.

Propriétés magiques

solanum_dulcamara_6Traditionnellement, la plante devrait être récoltée à Samhain, quand les baies ont toutes viré au rouge. Associée à Saturne et à la Terre, ainsi qu’à Mercure et à l’Air, la Morelle douce-amère est équilibrante et protectrice. Les divinités qui lui sont associées incluent Hermès et Hécate, deux divinités qui voyagent aisément entre les mondes. La Morelle douce-amère peut être utilisée pour communiquer avec ces divinités et avec les esprits des défunts. Ses baies (ne pas les ingérer) font une bonne offrande pour les esprits et peuvent être utilisées dans tout travail concernant la mort et le royaume des esprits.

Dans la magie populaire, on l’utilise pour apaiser un coeur brisé, pour se protéger du mal. On peut plonger un brin de Douce-amère dans de l’eau et asperger objets, animaux et personnes pour les nettoyer du mauvais oeil.

Solanum dulcamara ajoute de la force à tout travail magique effectué en Lune Noire. On peut suspendre Solanum dulcamara (tête en bas, mais de sorte qu’on ne la voie pas) au-dessus des portes et fenêtres pour protéger sa maison des énergies, esprits et personnes néfastes. solanum_dulcamara_7On l’utilise pour lier, bannir, pour les enchantements et les « hex », pour le shapeshifting et la transformation. Elle peut faire partie d’un sort d’amour, d’attraction ou de séparation. On peut aussi s’en servir pour équilibrer les énergies et les forces, clair/sombre, masculin/féminin, etc. Elle est aussi utile pour trouver notre connexion au monde et pour libérer notre potentiel et notre volonté.
La Morelle douce-amère a aussi des propriétés nettoyantes et purifiantes. Parce qu’elle inhibe les réactions excessives, un charme de Douce-amère peut être utile aux personnes qui souffrent de stress et de tension nerveuse, et pour celles qui traversent une période de deuil (décès, rupture, perte d’emploi, etc).

Sources : alchemy-works, sarahannelawless, herbalriot, hermionesgarden, teufelskunst, wikipedia (fr et en)
Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Plantes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

3 commentaires pour Morelle Douce-amère

  1. Nemn' dit :

    Hu, merci pour cet article ! Je ne savais pas tout ça et ça me parle particulièrement ^-^

  2. HL dit :

    merci pour cet article 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s