Petit Hommage

titi072005bParce que les deux semaines écoulées ont été éprouvantes, et que j’ai besoin de poser les choses pour continuer. Certains penseront sans doute que ceci n’a rien à faire sur ce blog, mais c’est mon blog et je fais ce que je veux dessus (na!).

Jeudi, jour de mon anniversaire, nous avons été obligés de faire euthanasier Viking (aussi appelé Kinou ou Titi, et bien d’autres petits noms affectueux). Décision difficile et douloureuse, mais ça l’était encore davantage de le voir dépérir sans pouvoir rien faire. La véto a dit que ses reins avaient lâché, et comme les 10 jours qui ont précédé la décision ont été ponctués de sorties en catastrophe toutes les trois heures, on s’en doutait.

titi072005

Mais ces souvenirs-là, ceux des derniers jours où il ne voulait même plus manger, je veux les oublier, pour ne garder dans mon coeur que les bonnes choses.

C’est Static, alors âgé de trois ans, le soir du 12 avril 2004, qui a découvert la portée de chiots enfermés dans un sac plastique sur un terrain vague où nous le sortions.

titi082005

Il faisait nuit et quand j’ai entendu les petits cris qui venaient du sac, j’ai pensé que c’était une portée de chatons qu’un ***** avait laissés là pour qu’ils meurent. J’ai mis les petits corps tremblants dans mon manteau et je suis vite rentrée.

titi052006

Arrivée au chaud, j’ai ouvert le manteau pour découvrir qu’il s’agissait en fait de chiots, probablement croisés épagneul/labrador. Cinq avaient survécu et nous les avons nourris au biberon. Je les avais baptisés de noms en V : Vanille, Velcro, Vulcain, Virgule et Viking.Lorsqu’ils ont été sevrés, nous avons mis des petites annonces dans les magasins et nous avons réussi à placer 4 des chiots. Synchronicité ou hasard, mon préféré, Viking, est resté, et il est devenu un membre à part entière de la « meute ».

titi112007

Il a failli mourir en 2005, après avoir attrapé une parvovirose. Le véto que nous avions à l’époque ne voulait rien faire (« Elle va crever, votre bête », a-t-il dit après l’avoir examiné) et nous avons changé de véto. Le deuxième l’a gardé une nuit sous perfusion et nous a appelé le lendemain pour nous dire qu’il réagissait bien.

titi082008Nous avons récupéré Kinou car la clinique vétérinaire fermait le weekend, nous avons fabriqué un parc de fortune dans mon bureau pour limiter ses mouvements, et le zomme s’est occupé de changer la perfusion régulièrement. Une semaine après, Viking était de nouveau en pleine forme, à tel point que lorsque nous sommes allés payer le véto, tout le personnel de la clinique était époustouflé de le voir si plein de vie.

titi062008Il faut dire que c’était une pile électrique, une boule de nerfs, toujours en train de courir, de sauter, de faire le fou… et d’agresser tous les chiens qui s’approchaient de lui (en même temps, quand on a un berger allemand comme garde du corps, ça booste le courage).

titi072008

Lorsque nous avons déménagé de Cazouls à Olargues, et qu’il a eu à disposition un grand terrain pour se dépenser, il a appris à jouer tout seul. Les parties de folie avec sa « souris-kiki », c’était quelque chose ! On aurait dit qu’il se racontait des histoires, à envoyer le jouet d’un coup de patte ou à la lancer dans les airs d’un coup de gueule, à grogner dessus quand il le tenait dans ses pattes, etc.

titi052011

Avec Static, il a découvert les cerises, que tous les deux mangeaient au sol ou directement sur les branches basses du cerisier.

titi032010

Il a découvert la neige, aussi, en a mangé de grandes quantités et s’est roulé dedans jusqu’à en être trempé.

titi072013

Lorsque nous sommes partis d’Olargues pour venir habiter ici, nous avons craint un moment que l’absence de terrain soit difficile à vivre pour les chiens, mais les sorties régulières et les grandes balades ont bien compensé. En fait, ce qui importait bien plus que le reste, c’était la présence de la « meute » (chiens, chat et humains).

titi082008b

Parce que le Titi était très très (parfois trop) fusionnel. Sans doute le fait de l’avoir nourri au biberon, et le fait que le zomme lui ait sauvé la vie avec la perfusion…

titi122013

Il n’était heureux que collé à nous, nuit et jour, à tel point que souvent, il hurlait à la mort si le zomme et moi n’étions pas là (ça lui a valu quelques engueulades, mais comment lui en vouloir, au fond, de nous aimer autant ?).

titi082013J’ai testé aujourd’hui la balade sans lui… C’était déjà difficile de ne plus pouvoir promener Papy Static, à cause de ses pattes arrière qui ne le portent plus.

La balade du jour a été d’une tristesse infinie (avec, en prime, la découverte de mon ami le frêne abattu). Il me faudra un bon moment pour que mes larmes ne me montent pas aux yeux à chacun des endroits où mon Kinou aimait aller, les vignes où, malgré l’interdiction, il gobait les grappes toutes entières, le ruisseau où il cherchait à attraper l’eau et s’énervait parce qu’il n’y arrivait pas…

Le tic-tic de ses griffes sur les pavés me manque, sa chaleur à mes pieds au réveil aussi (je sais, c’est « mal » de laisser un chien monter sur le lit, mais je m’en contrefiche), même sa « tête de piaf pas futé » me manque…

titi042014

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Sorcière proto-celte, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.