Coprins

Coprinus (nom vernaculaire : coprin) est un genre de champignons de la famille des Agaricacées. Leur principale caractéristique est d’avoir des lamelles déliquescentes à maturité. Les coprins apprécient les terres grasses, fumées ; certains poussent même sur les excréments d’animaux.

coprinnoirdencre1Le Coprin noir d’encre (Coprinopsis atramentaria) pousse en touffes. Son chapeau gris blanc à gris brun (3-7 cm), fortement plissé, en forme d’œuf, ne s’ouvre jamais totalement. Les lamelles sont libres et ventrues, très serrées, d’abord blanchâtres puis brunes, virant rapidement au noir et se désagrégeant en une « encre » noire. Le pied est blanc, long, lisse, creux et à fibres, portant un anneau souvent impossible à voir. Le bas du pied est légèrement renflé. La chair n’est visible que vers le dessus du chapeau.

coprnoi300toxiqueIl pousse sous tous les feuillus, dans les jardins et sur le bord des chemins de l’été à la fin de l’automne. Toxique avec de l’alcool, car il bloque la dégradation de l’alcool au niveau du foie pendant plusieurs jours.

coprchev2Le Coprin chevelu (Coprinus comatus) est reconnaissable à son chapeau de 5 à 15 cm, qui recouvre presque la totalité du pied. En forme de fuseau lorsque le spécimen est jeune, il évolue vers une forme cylindrique, puis vers une forme de cloche à mesure que le champignon vieillit. Entièrement blanc au début, le chapeau se couvre de mèches jaunâtres ou ocrées (d’où son qualificatif de chevelu). Les lamelles virent rapidement du blanc au rose, puis au noir. L’anneau est léger, mobile, et ne présente pas de volve. Le pied est long et blanc, renflé à la base. Le Coprin chevelu est déliquescent, mais moins fortement que le précédent.

coprinchevelu1Saprophyte, il est grégaire et pousse en touffes importantes dans les prairies, les endroits dégagés des bois, les clairières, les bords de chemin et même les jardins publics, sur sols riches en azote.
00bonLe Coprin chevelu est considéré comme un excellent 00toxiquecomestible, à condition de le consommer jeune, c’est-à-dire entièrement blanc à la coupe. Il faut qu’il soit consommé dans l’heure qui suit sa récolte. Toute partie rosâtre ou brunie doit être rejetée.

coprmica3Le Coprin micacé (Coprinellus micaceus) pousse lui aussi en touffes, mais ses dimensions sont plus réduites que les deux espèces précédentes. Son chapeau est très strié et parfois fendu radialement, de 3 à 6 cm, ovoïde puis campanulé, ocre-brun clair, plus foncé au centre, et recouvert dans sa jeunesse de fines granulations brillantes qui lui valent son qualificatif de micacé.
Les lames sont blanches, devenant beiges puis gris-noir et elles sont déliquescentes. Le pied est élancé, de 5 à 10 cm, cylindrique, creux et souvent courbé, blanchâtre, parfois ceint d’un fin anneau noir. La chair est mince, ocre pâle.

coprmica200toxiqueIl pousse du printemps au début de l’hiver, en touffes de plusieurs exemplaires non rattachés par la base, sur les souches et le bois en décomposition ou bien à même le sol à leur proximité.

coprinpie1Le Coprin blanc et noir (Coprinus picaceus) ou Coprin pie est plutôt solitaire, contrairement aux autres. Il vient seul ou en petits groupes dans les bois clairs de feuillus, souvent en lisière, voire dans l’herbe des sentiers. Son chapeau, longtemps ovoïde puis campanulé, brun noirâtre, de 3 à 7 cm, est couvert d’un voile blanc qui se déchire en plaques irrégulières persistantes. Les lames sont serrées, blanches puis noircissant et se liquéfiant. 00toxiqueLe pied de 10 à 20 cm est blanc chiné, élancé, creux, bulbeux à la base. La chair est mince, blanche au début, dégageant une odeur faible, désagréable, de bitume.

coprdissLe Coprin disséminé (Coprinellus disseminatus) a un très petit chapeau, de 0,7 à 1,5 cm, semi ovoïde puis rapidement en cloche, plissé et finement velouté, de couleur crème à fauve clair puis devenant grisâtre. Les lames sont délicates, de couleur blanche puis devenant grisâtres et enfin noires. Le pied est fin et long, creux et fragile, de couleur blanche à blanchâtre voire gris clair. 00toxiqueGénéralement en groupes denses, très commun du printemps à l’automne (surtout présent dans le Sud), il pousse sur les souches, branches mortes et aux abords immédiats de ceux-ci, dans les bois de feuillus et de conifères. Le plus souvent à l’ombre, sa durée de vie est très brève (24 heures).

coprdiss2Les coprins peuvent être utilisés pour les travaux de bannissement. Plus leur déliquescence est rapide, plus le bannissement sera radical. Il est possible de récupérer l’encre des coprins pour écrire, dessiner un symbole ou tout simplement l’étaler sur un objet. On peut aussi enterrer quelque chose au pied d’une touffe de coprins.

En outre, les coprins peuvent être utilisés pour aider ceux qui doutent de leurs croyances, contre les peurs et pour la protection. Ils encouragent le contrôle de soi, la force de conviction, et le lâcher-prise des émotions.

Sources propriétés : Lyra, The Fungal Pharmacy, de Robert Rogers

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Plantes, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

2 commentaires pour Coprins

  1. Quel drame, la sorcière a laissé pousser des champignons sur le sol de son caillis duveteux… Le coprin chevelu ? comestible ? Caith Lewett Hërnändir Ursol, caillis et tourbe, ferment lactique du Soporobiscobol Bi-locéphale Anaxagène.

    • ndoshta dit :

      Tout ça pour dire qu’il vient de se faire une petite poêlée de coprins délicatement saupoudrée de stramoine séchée. Accompagnée d’hydromel, c’est… tonique 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s