La Querelle du Circonflexe

Cet article n’est pas païen, mais la « Querelle du Circonflexe » m’agace, alors autant poser ici mon coup de gueule.

Début février, la ministre de l’EdNat a sorti de son chapeau un lapin qui, depuis, enflamme les réseaux sociaux et les médias : la mise en application d’une simplification des règles orthographiques qui date de 1990 (il y a 26 ans, donc). Un pdf explicatif est disponible ici, pour ceux que cela intéresse.

Je vais d’abord donner ici mon avis de linguiste (bah voui, c’est quand même un peu mon domaine, les langues). Il est simple, il tient en une seule petite phrase : une langue vivante, ça évolue. C’est normal qu’on la réadapte périodiquement, qu’on lui ajoute des mots, qu’on modifie certaines règles pour faire disparaître des choses obsolètes. La langue française, comme toutes les autres langues vivantes, a évolué au cours de l’histoire.

textesJe ne vois donc pas ce qu’il y a de choquant, en soi, à vouloir dépoussiérer un peu l’orthographe.

Ce qui me choque, m’agace et me révolte, c’est que Mme Vallaud-Belkacem ressorte cette « réforme » des oubliettes (parce que je rappelle que lorsque ces modifications ont été proposées, la ministre n’avait que 13 ans) quelques mois après la réforme des collèges qui, à mon sens, est beaucoup plus gênante.

C’est un peu comme si cette « réforme de l’orthographe », somme toute inoffensive (puisqu’il s’agit de tolérance orthographique), sortait du chapeau pour attirer l’attention des Français loin de ce qui pose vraiment problème : un nivellement par le bas du collège.

C’est un peu comme si, surfant sur l’échec de l’EdNat (que le Français moyen, répétant ce qu’il entend à la télé, impute aux enseignants – ces fainéants toujours en vacances ou en grève- même si les enseignants ne font qu’appliquer les directives qu’on leur impose), Mme Vallaud-Belkacem dressait l’opinion publique contre l’EdNat (donc, contre les profs) sur un point de détail pour faire oublier le fait qu’elle relègue les langues anciennes au rang d’option ludique (ah non, pardon, on dit EPI – enseignements pratiques interdisciplinaires, ça fait mieux), qu’elle parle de la création de 4000 postes en omettant volontairement de mentionner que sa réforme va en supprimer probablement davantage à cause des diminutions d’horaires, qu’elle annonce la mise en place d’une Aide Personnalisée sans évoquer le fait qu’on supprime les fonds auparavant attribués à cette Aide (qui existait déjà), puisque cette Aide Personnalisée sera désormais prise sur l’horaire dévolu aux cours, en classe entière…

Bref, j’arrête d’énumérer les mensonges et contre-vérités de cette réforme qui n’a qu’un but réel mais non-avoué : faire des économies (moins d’heures à payer). Et accessoirement, on espère que les parents des classes supérieures enverront, moyennant finances, leurs enfants dans le privé, où ils pourront bénéficier des enseignements « élitistes » qu’on supprime de l’enseignement public.

Et on noie le poisson (le Français moyen qui ne comprend pas forcément les rouages et le jargon de l’EdNat – faut dire que ce n’est pas très digeste au moment du 20h) en annonçant haut et fort la disparition de l’accent circonflexe et la nouvelle orthographe de nénufar et d’ognon.

En clair, la Querelle du Circonflexe, c’est une bonne dose de vaseline (je vous laisse deviner à quoi elle sert… à vous de voir si vous aimez ça ou pas)

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article a été publié dans Pensées diverses. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

4 commentaires pour La Querelle du Circonflexe

  1. La vaseline ? Heuuuu… Non, je ne vois pas à quoi elle sert… Parfois, j’en utilise pour mettre sur les « plots » de la batterie de ma voiture…

  2. J’aime beaucoup l’avis et le versant d’une prof, très instructif. Cela pousse à réfléchir. Merci du partage ! 🙂

  3. becido dit :

    Je ne suis pas linguiste et j’essaye de mon mieux d’écrire correctement dans une langue belle et compliquée. Je suis assez de ton avis concernant la réforme des programmes du collège. J’ajouterais que de mon oeil païen qui regarde de Belgique, je vois surtout une coupure d’avec nos racines. Les langues anciennes d’abord, mais aussi des pans entiers de notre Histoire ( avec H et non h ), avec nos Ancêtres. En un sens, c’est une trahison. Et à mon avis, ceci n’est un hoquet dans le grand melting pot du relativisme à tout-va.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s