Câprier

caprier0

Le câprier commun ou câprier épineux, Capparis spinosa (en anglais caper bush ou Flinders rose), est un arbrisseau méditerranéen de la famille des Capparaceae.

Il s’agit d’un arbuste à longs rameaux traînants et grisâtres, d’un mètre ou davantage.

Les feuilles sont alternes, entières, simples, arrondies à ovales, épaisses, vert grisâtre, avec une paire d’épines recourbées à la base.

caprier2

Ses grandes fleurs, très odorantes, ont une durée de vie très brève (de l’ordre d’une journée). Elles sont axillaires, pourvues d’un long pédoncule épais, et mesurent de 50 à 70mm. Elles comportent 4 sépales ovales verdâtres, 4 grands pétales blanc rosé et de longues et nombreuses étamines violettes.

caprier5

Les fruits ovoïdes sont grands et charnus, jusqu’à 50 mm de long, portés par un long ‘pédoncule’ : le gynophore.

caprier6

Extrêmement robuste, le câprier pousse sans difficulté dans des sols pauvres et caillouteux. Cette espèce méditerranéenne se trouve depuis les côtes atlantiques des îles Canaries jusqu’à la Mer Caspienne en Iran. Elle a été naturalisée dans de nombreux pays au climat méditerranéen, comme les États-Unis (Californie) et l’Australie.

caprier1

En France, on trouve des câpriers sur les murs et rochers bien exposés, en Provence, dans le Languedoc, le Roussillon et la Gironde. Le câprier est cultivé pour ses boutons floraux qui, confits dans le vinaigre, donnent les câpres. À maturité, les boutons donnent un fruit, le câpron, également utilisé en cuisine.

Propriétés Médicinales
L’écorce des racines est utilisée comme analgésique, pour le traitement des infections gastro-intestinales et comme diurétique. Elle est récoltée en automne et séchée pour un usage ultérieur.

caprier7Les boutons de fleurs sont utilisés comme laxatif et pour stimuler l’appétit. En usage externe, ils servent à soigner les infections oculaires, et à la prévention de la cataracte.

Les feuilles, pliées, avec un peu d’eau ou frottées, sont utilisées en usage externe contre les piqûres d’insectes et l’urticaire.

Propriétés Magiques
caprier8Associations : féminin, Vénus, eau.

Traditionnellement, on prêtait au câprier des vertus aphrodisiaques : une infusion de sa racine avec du miel était considérée comme telle. Séchée, cette même racine servait aux charmes amoureux : un homme voulant s’attirer les sentiments de sa belle devait y graver son nom.

Pour vaincre l’impuissance, les italiens mangeaient des câpres pendant la messe de Pentecôte et les français du Moyen Age les utilisaient pour réveiller le désir sexuel, d’où le proverbe : « Quand la câpre n’agit plus, l’homme doit renoncer à Vénus ».

caprier4Malgré son statut ancien, le câprier est peu utilisé en magie. Généralement cantonné à la création de talismans, de potions ou d’encens visant à inciter l’amour et le désir, on peut également l’utiliser comme herbe protectrice, ou pour améliorer son esprit et sa popularité.

Sources : herbs-info, Encyclopedia of Magickal Ingredients, eso-encyclo, plantes-magiques
Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Plantes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s