Test Dutch Door

Cette semaine, j’ai décidé de tester un nouveau layout (disposition) dans mon BuJo : la Dutch door. J’ai donc la semaine en double et ça risque de cafouiller un peu, mais tant pis.

Késako, une Dutch door ? vous demandez-vous… Dans la vraie vie, une porte hollandaise est une porte à deux battants horizontaux, comme sur la photo ci-contre.

Dans un bullet journal, la DD permet de combiner intelligemment une vue sur la semaine entière et des daily spreads (pages quotidiennes) plus conséquentes que lorsqu’on divise une double page en 7 cases.

Parce que si mon BuJo doit devenir mon seul outil d’organisation, il me faut de la place pour y noter ce que je fais en classe en plus de ce que je fais dans ma vie personnelle. Or, j’ai déjà remarqué que la double page divisée en 8 (7 jours+un espace pour les trackers) est largement insuffisante pour peu qu’il y ait pas mal de tâches.

J’ai donc pris le temps de réfléchir (oui, ça m’arrive aussi) à ce dont j’ai besoin pour jongler entre boulot et perso, et je me suis lancée dans la découpe et la mise en page.

La semaine démarre page 70 et se termine page 77. Les pages 71 à 76 sont découpées pour laisser apparaître le haut de la page 70 et le haut de la page 77 : c’est là que j’ai dessiné mes 7 cases pour la vue générale de la semaine, plus une case pour la semaine suivante (pour les choses importantes à ne pas oublier). Dans ce bandeau « semaine », j’ai mis mon emploi du temps (code couleur) et j’ai noté au crayon (flouté, sorry) ce que je prévois de faire avec mes classes.

Dans la partie basse, page 70, j’ai un espace « important », un espace « to do » pour les tâches à faire sur la semaine, et un tracker « Compétences » (joie et bonheur) pour avoir un suivi des principales compétences travaillées (parce que ça n’est pas toujours simple de ne rien oublier).

Ensuite, les pages 71 à 76 sont réservées aux dailies (journal quotidien)

Pour chaque jour, j’ai laissé, en haut, une ligne de 24 cases dans lesquelles je pose mon emploi du temps du jour et les heures de sommeil, heures de repas, etc. Sur le côté, la date, le smiley vide pour l’humeur du jour et un espace pour la météo du jour, les phases lunaires et autres rendez-vous sorciers si besoin (parce que c’est mon BuJo et qu’il n’y a pas que le boulot)

Enfin, dans la partie basse de la page 77…

… mes trackers personnels, un espace « Ne pas oublier » (anniversaires, rendez-vous, célébrations, etc) et un autre « to do » pour les tâches à faire sur la semaine (ménage, factures, etc).

Voilà, plus qu’à tester ça sur la semaine pour savoir si j’adopte ou j’adapte dans mon prochain bullet journal (parce que mine de rien, ça se remplit vite et que j’ai déjà prévu le prochain).

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Bullet Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s