En attendant…

Même si j’attends (à peu près patiemment) l’arrivée de mes nouveaux carnets, je continue à avancer sur l’actuel BuJo. En plus de mes smileys quotidiens, j’ai fait un tracker annuel pour mes humeurs, histoire de voir s’il y a des constantes, un schéma global (vu que l’ourse est bipolaire). Et j’ai fait une « boîte à idées » pour poser ce qui me semble utile à intégrer dans un BuJo.

J’ai acheté des intercalaires autocollants, parce que j’ai trouvé l’idée géniale (mieux que les marque-pages post-it, qui sont un peu petits à mon goût). A tester… (et noter quelque part qu’il faut rester rézonab sur les achats papeterie).

Suite à une conversation téléphonique avec ma Soeur, j’ai découvert qu’il y avait sur le net des calendriers lunaires pour le jardin. Bien entendu, je me suis jetée dessus, d’abord pour la semaine (avant de chercher plus d’infos et d’imprimer et coller le calendrier lunaire jardinage pour avril et mai – voir photo suivante). C’est super intéressant, à voir comment l’intégrer dans les pages quotidiennes à l’avenir…

Enfin, j’ai commencé à faire un petit bilan des 5  semaines d’utilisation du BuJo. J’ai fait l’erreur, au début, de tout préparer à l’avance jusqu’à début juillet, par peur de manquer de temps. Résultat, après avoir testé le système Dutch door dont je vous parlais dans un article précédent, je me rends compte que c’est effectivement plus adapté à mes besoins (mon premier jet reste à améliorer).

Au bout de 5 semaines seulement, le formatage « agenda » a sauté. L’intérêt du BuJo, c’est justement de pouvoir varier la disposition au fur et à mesure, de pouvoir l’adapter à son fonctionnement personnel. Et ce qui me faisait peur au départ (ne pas avoir le support à l’avance, ne pas avoir d’agenda garde-fou) est finalement indispensable pour en faire un outil totalement adapté. Je vais donc continuer à tester des choses sur mon BuJo actuel (en même temps, il ne me reste qu’une petite cinquantaine de pages vides,), à noter les idées qui se présentent, et à l’utiliser jusqu’à la fin de l’année scolaire.

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Bullet Journal, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s