Fauxdori étape 1

Je viens de me faire happer par le bidouillage de mon fauxdori (explications ici).

J’ai un peu galéré avec les élastiques (mais je m’y attendais), mais j’ai quand même réussi à faire ce que je voulais sans trop pester et surtout sans me blesser (bin non, il n’y aura pas de tache de sang sur la couverture, pour une fois que je manie l’aiguille sans me faire un piercing au doigt, ça méritait d’être mentionné).

Résultat en images

Couverture cuir naturel et élastiques noirs et violets (parce que noir et violet). Je pense que la couverture sera pyrogravée par la suite (d’où le « étape 1 » du titre), vu que c’est ce qui a fait pencher la balance en faveur du cuir naturel.

A l’intérieur, il y a deux carnets, tenus par les fameux élastiques : le violet de 249 pages, qui est le BuJo principal, et le noir de 121 pages, qui servira aux listes à conserver d’un BuJo à l’autre.

Le tout est fermé par une tresse (évidemment) faite avec de l’élastique noir et de l’élastique violet (évidemment), sur laquelle j’ai accroché mon corbeau (évidemment). Comment ? Prévisible, moi ?

Et maintenant, il faut résister…

 

 

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Bullet Journal, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s