Crone, ou quand la traduction approximative nuit…

Précédemment publié (22/06/2011) sur La Caverne (blog désactivé)

Je sais que je chipote quand il s’agit de traduire (déformation à la fois professionnelle et intellectuelle), mais là, il y a un sens supplémentaire que les traductions approximatives font disparaître. En effet, sur les sites anglophones, on trouve Maiden, Mother and Crone, mais les traductions de crone que l’on trouve sur les sites francophones sont bien souvent trop politiquement correctes, et finissent par tuer le sens réel du mot.

Je m’explique : je veux bien admettre que l’on traduise maiden par jeune fille ou demoiselle (car maiden porte à la fois ces 2 significations, ainsi que le sens de vierge, qui a pris un sens très spécifique en français), mais je ne suis absolument pas d’accord pour la traduction de crone par vieille femme ou pire, vieille dame.

Le mot crone, lorsqu’il est employé dans la vie de tous les jours, est véritablement péjoratif, c’est la vieille bique, et le choix de ce mot plutôt que de old lady ou old woman n’est pas anodin. Malheureusement, en ces temps de politiquement correct, dire « une vieille » choque (pour bien aller, il faudrait même dire senior de genre féminin), alors les francophones qui traduisent les textes mettent vieille dame ou vieille femme.

Seulement voilà, une vieille dame, ce n’est vraiment pas la même chose qu’une vieille bique ! Et confondre les deux (ou masquer la vieille bique sous un terme plus flatteur), c’est oublier/passer sous silence que la crone est d’aspect déplaisant, effrayant, repoussant : ce n’est absolument pas la vieille dame qui sent l’eau de Cologne à la lavande !

C’est une vieille bique sauvage et ricanante, qui sent le sang, la moisissure, la pourriture (entre autres odeurs sympathiques), et à qui on n’a vraiment pas envie de faire des bisous.

Et tout est là, car la Vieille nous oblige à aller au-delà de nos peurs, au-delà de notre dégoût. Elle nous demande d’oublier le politiquement correct, la mode, le culte de la beauté et du jeunisme, pour aller puiser la sagesse qui se cache derrière son aspect repoussant et effrayant.

Elle nous demande de transcender notre répulsion, car ce n’est qu’en acceptant le fait que nous sommes mortels (et donc « condamnés » à vieillir, à nous rabougrir, à perdre l’énergie, la beauté et la souplesse de la jeunesse), en acceptant le fait que ces changements ne sont pas une déchéance mais l’évolution normale de tout être de chair (qui naît, grandit, mûrit, vieillit, meurt et se décompose…), et que c’est seulement en acceptant notre mortalité que nous pouvons atteindre la sagesse et la sérénité qui vont avec : le cycle de naissance/vie/mort est indispensable pour qu’il y ait renaissance.

Refuser la décrépitude de l’âge (et appeler la crone une vieille dame), c’est rejeter la sagesse que la Vieille nous apporte, cette sagesse qui vient de l’expérience et des épreuves acquises au fil du temps.

Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans La Caverne (ancien blog), est tagué . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

5 commentaires pour Crone, ou quand la traduction approximative nuit…

  1. Lyra Foxglove dit :

    Merci à Charmed, qui avait traduit la Crone du Livre des Ombres par « Vieille bique » et qui m’a permis, du coup, de ne jamais m’enlever cette image de la mémoire ! Comme quoi, on peut trouver la vérité dans les endroits les plus inattendus …

  2. Aranna dit :

    Hahaha, je me souviens de cet article. J’avais adoré, j’adore toujours !

  3. Gaïenne dit :

    A reblogué ceci sur Gaïenneet a ajouté:
    Cerridwen la Crone ou la vieille bique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s