Bruyère – Ur

calluneLa Callune (Calluna vulgaris) est une plante vivace, aussi appelée Béruée, Brande, Bruyère commune, Bucane, Fausse Bruyère, Grosse Brande, Péterolle ou Bruyère callune.

C’est un petit arbuste de 20 à 50 cm de hauteur (rarement 1 m), qui supporte un pâturage modéré et peut se régénérer après un incendie. La callune est une importante source de nourriture pour les moutons ou les chevreuils qui peuvent s’en nourrir lorsque la neige recouvre la végétation.

Répandue en Europe et en Asie Mineure sur terrains acides, ensoleillés et bien drainés, la Bruyère callune est une plante caractéristique des landes, tourbières et pinèdes.

Elle se distingue par ses feuilles opposées en forme de petites écailles sessiles imbriquées sur 4 rangs, et son calice pétaloïde, qui enferme la corolle et est entouré à sa base par un calicule. Le calice et la corolle sont divisés en 4 parties. Les fleurs apparaissent en fin d’été, et sont généralement violettes ou mauves.

Protection et Purification. La plante a longtemps été utilisée pour faire les toits de chaume, pour remplir les matelas et oreillers (à cause de ses vertus soporifiques), et comme combustible. Son association avec la pureté vient peut-être de son utilisation pour confectionner des balais, et de ses propriétés dépuratives et diurétiques.

Communauté. La bruyère est une plante tribale qui nous apprend à trouver notre place dans les racines joyeusement emmêlées de notre communauté. Elle nous enseigne le partage et la créativité qui naissent de l’âme collective de la tribu.

Terre. Eryn Rowan Laurie retient, pour Ur, sa connexion avec la terre, le destin et la mort. Caitlin Mathews relie également la bruyère à la terre, mais l’associe davantage au labeur et à la croissance.

La Bruyère arborescente, Bruyère blanche ou Bruyère en arbre (Erica arborea) est une grande bruyère poussant sur les sols siliceux du pourtour méditerranéen. Arbuste plus qu’arbrisseau, la plante peut atteindre de 50 cm à plusieurs mètres : elle peut devenir un véritable arbre. Méditerranéenne, elle pousse sur les collines, et sa taille adulte dépend de l’humidité et de la profondeur du sol.

Ses rameaux sont dressés, très ramifiés, blanchâtres et pubescents. Les feuilles sont sessiles, verticillées, à limbe linéaire long de 3 à 4 mm et marqué d’un sillon en dessous.

Cette bruyère se reconnaît à ses très nombreuses petites fleurs odorantes, qui poussent en grappes serrées au début du printemps (mars-avril). Elles ont une corolle en cloche, blanche, longue de 3 à 4 mm et divisée jusqu’au milieu en 4 lobes obtus. Le fruit est une capsule.

Son rhizome présente l’aspect d’un gros bulbe de couleur rouge pesant plus d’un kilogramme, qui peut fournir un excellent bois de chauffage, mais qui est surtout utilisé pour fabriquer des ébauchons de pipes.

Attraction. Avant l’introduction du houblon, la bruyère était également utilisée pour le brassage de la bière, produisant un effet enivrant et légèrement hallucinogène si les feuilles n’étaient pas bien nettoyées, car un champignon de la même famille que l’ergot de seigle peut s’y développer. Ces effets, ses vertus soporifiques et son parfum entêtant, sont symboliquement associés à la romance et l’attraction.

ericaarboreaEnthousiasme. En me concentrant plus précisément sur la bruyère arborescente, j’ai tendance à me rapprocher de l’interprétation de Jane Gifford, qui voit dans la bruyère un symbole de passion, d’enthousiasme et d’expression spontanée. La floraison exubérante de la bruyère arborescente et son parfum enivrant sont effectivement un appel aux sens. Elle invite à s’abandonner, à laisser libre cours à la joie de vivre. Malgré cette exubérance, il faut toutefois garder un équilibre entre l’enthousiasme et le contrôle de soi. Il est facile de se griffer aux branches de la bruyère, comme il est facile d’être blessé si on ne réfléchit pas aux conséquences de ses actes. Si elle est associée à la terre, la bruyère a aussi un lien très fort avec le feu : elle lui permet de se répandre et elle fait partie des espèces qui repoussent rapidement après un incendie. Ce lien nous rappelle que notre enthousiasme peut nous mener à nous brûler les ailes.

sources : heather, ogham-ura, the pagan and the pen, elen sentier, living library, druidnetwork, the goddess tree

000latenedivsmallPropriétés Médicinales
La Callune est utile pour les maladies du système génito-urinaire (calculs rénaux, infections des reins et de la vessie, prostate, symptômes liés à la menstruation et à la ménopause). Elle stimule la production biliaire et urinaire. C’est aussi une plante anti-spasmodiques qui peut apaiser les crampes d’estomac ou intestinales. Apaisante, elle peut aider en cas de nervosité ou d’insomnie, de douleurs rhumatismales ou d’irritation cutanée. La Callune est toutefois à éviter en cas d’hypertension.

Propriétés Magiques
La Callune peut être utilisée pour tout ce qui concerne les nouveaux départs ou lorsqu’il faut apaiser les conflits. Porter de la Callune attire les énergies positives et la chance.

Source : Witchipedia
Publicités

A propos Caitlín Urksa

Païenne, Celte de coeur, créature de la nuit et Ourse des montagnes ; artiste par plaisir, prof par obligation ; Sagittaire/Verseau, à la fois perfectionniste et désordonnée, les pieds ancrés dans la terre et la tête dans les étoiles.
Cet article, publié dans Plantes, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s